Nikki Reed: Interview et photo pour Venice Magazine

22 Déc

Le photoshoot a eu lieu le 9 novembre par Patrick Fraser et l’interview est pour le Venice Magazine.

« Comment ai-je changé?  » Nikki Reed me le demande. «Je suis curieux. Nikki elle-même n’a pas changé depuis que nous nous sommes rencontrés pour discuter du premier film de la saga Twilight. Elle est la même jeune fille, intelligente, franche, que j’ai rencontré en septembre 2008 . Mais les choses autour de l’actrice, qui incarne Rosalie, la sœur d’Edward Cullen (Robert Pattinson), dans la saga à succès de cinéma, ont bien changé. Lorsque nous l’avions rencontré en Septembre dernier, nous l’avions vu seule dans un café de Hollywood. Un an plus tard, nous nous rencontrons à l’hôtel Four Seasons où je suis accueillie dans une salle avant de pouvoir l’interviewer et je peux voir une sécurité énorme autour de l’hôtel comme si Obama y était.

Nikki parle à Venice Magazine de la gloire, de son premier « rapport » avec les paparzzis, de son rôle dans la saga, mais aussi de ses rôles de modèmes ainsi que de ses rêves en dehors d’Hollywood.

Venice: Parlons de certaines des possibilités qui se sont ouvertes à vous l’année dernière. Avez-vous pu en profiter ou étiez-vous trop occupée?

Nikki Reed: Cela peut prendre un certain temps avant que je puisse bien réfléchir à toute cette affaire. C’est vraiment fou et tout va si vite qu’il est difficile de le voir du point de vue extérieur. En ce qui concerne mon approche des gens, tout a changé. Comme je suis allé à New York et j’ai eu le temps de voir Daniel Craig et Hugh Jackman dans leur jeu et puis j’ai vu aussi jouer de Sienna Miller. Hugh Jackman a des enfants et on a pu se retrouver au Teen Choice Awards. Cela m’a donné l’occasion de rencontrer des acteurs vraiment cool que j’ idolâtre. Vous pouvez dire que vous êtes dans Twilight et ils sorte d’obtenir peut-être que vous leur monde fou pendant une demi-seconde. Et le truc cool, c’est que beaucoup d’enfants d’acteurs aiment Twilight beaucoup plus que le travail de leurs parents tout simplement parce que ce sont leurs parents. D’ailleurs des femmes très connues ont déjà envoyées de lettres à Rob en disant : « Hé, vous signez quelque chose pour mes enfants? Je vous ai envoyé un script qui n’attend qu’à être signé. » »C’est tout simplement incroyable.


Venice: J’aime bien la deuxième scène où vous êtes la seule personne à voter «non».

Nikki: Ouais, on a vu une représentation du film à Vancouver pour avoir une idée de ce que le second film  avait l’air. Mais nous étions surexcités de voir ce film pour la première fois, donc je ne me souviens même pas ce que j’ai fait dans cette scène. Lorsque le début est venu, il était trop rapide et puis j’étais tellement dans le milieu que quand ma scène est venu à la fin je n’étais pas prête encore. Alors je ne sais pas ce que j’ai fait ou n’ai pas fait dans ces scènes. Mais je vous remercie.

[Elizabeth Reaser, Esmé dans Twilight et amie de Nikki commente] Ce fut un grand moment, je suis d’accord.

Nikki: Et c’est aussi bizarre d’être tellement concentrés sur ce à quoi vous ressemblez physiquement. Je n’ai jamais travaillé sur un film où je me suis autant intéressée à des choses qui paraissent si superficielles. Mais ce dont nous avons l’air est vraiment important, spécialement quand vous jouez des personnages comme ceux-là avec lesquels les gens ont une réelle connexion.Ils ressentent ce qu’ils pensent des personnages, et pas seulement par ce qu’ils ont vu sur grand écran, mais avant cela. Alors vous voulez vous assurer que vous êtes bien  et c’est vraiment frustrant parce que parfois c’est complètement incontrôlable. Et ce ne sera jamais parfait, et le mot parfait semble être un mot deveznu très courant lorsqu’il faut nous décrire. « Ce qui est parfait? » Je ne sais pas.

Venice: Mais quand vous êtes un fan de littérature et de film qu’il faut savoir faire cette séparation.

Nikkie: Je n’essaie pas de les insulter, mais je ne sais pas si on peut appeler des lecteurs de 12 ans des grands lecteurs et des amateurs de littérature. Je suis sûre que certains d’entre eux le sont, mais pour certains d’entre eux, c’est sans doute leur premier vrai livre ou une série avec laquelle ils sont « connectés ». C’est formidable qu’ils aient 12 ans et qu’ils lisent des livres de 800 pages. Mais je ne sais pas s’ils sont capables de séparer le livre et le film. J’ai lu Mémoires d’une Geisha et puis j’ai vu le film et quand je suis sortie, j’ai décidé que je ne le ferais plus jamais. Bien que j’aie lu la saga Twilight, et  vu le film. [rires]
Venice: Quelle est la question qu’on vous pose toujours?

Nikki: «Connaissez-vous Rob Pattinson? Qu’est-ce que c’est que travailler avec lui? A t-il changé? « J’adore Rob, rien à voir avec lui. Je dis simplement que c’est ce que le public veut savoir. Les journalistes demandent ça car c’est ce qui fait vendre. C’est ce qu’ils demandent parce qu’ils veulent savoir
Venice: Après avoir vécu ça une année entière, est-ce plus simple maintenant?

Nikki: Non, ça s’est empiré parce que l’année dernière, on a surtout rencontré les fans et je n’étais pas habitué. Et maintenant il y a cet élément étrange de paparazzis, je ne comprends pas encore. Ainsi, lorsque nous avons terminé New Moon, j’ai trouvé une solution et ce n’est pas la solution idéale parce que mon équipe voudrait que je sois plus comme les autres membres du cast, comme par exemple  aller au Starbucks tous les jours, faire des photos, et me rendre dans Us Weekly. Mais je ne sais pas comment ça fonctionne, peu importe ce que pense le grand public, c’est bizarre. […]

Venice: Etes-vous fascinée par le travail?

Nikki: J’aime le travail. Ce qui se passe là n’est simplement pas pour moi. Je suis trop sensible, je m’en suis rendue compte, mais j’aime ma vie. […]

Venice: Alors, que voulez-vous faire maintenant?

Nikkie: Je veux être une enfant, je veux avoir 21 ans. J’ai emménagé avec mon père en Janvier, ce qui était cool. Je veux aimer vivre avec mes parents pendant un temps et aller à l’université. Je veux faire ce que mon frère fait. Je voudrais faire un semestre à l’étranger et vivre en communauté avec d’autres étudiants.

Venice: Y-a t’il quelqu’un de renommé auqule vous voudriez ressembler?

Nikki: Ouais, Holly Hunter. Elle a été la première personne avec qui j’ai travaillé, donc les gens s’y attendent. Cela semble vraiment évident, mais elle a la carrière idéale. Elle est respectée, elle a remporté un Oscar, les gens l’aiment, mais ils ne se posent pas à son sujet des tas de questions. Ils ne vont pas se coucher en se demandant ce qu’elle mange pour le dîner comme ils le font avec Jennifer Aniston et Angelina Jolie. Ils sont juste comme elle, et elle travaille, et elle a une vie décente, elle a une belle famille, elle a une nounou cool, elle a une grande place à New York et une grande place à LA, et en ce moment elle est un spectacle à LA, et c’est normal. C’est la carrière que je veux. Et elle est très intelligents et les gens sont disposés à lui laisser faire ce qu’elle veut faire.
[…]

Venice: Que pouvez-vous nous dire de K-11?

Nikki: Je ne sais pas ce qui se passe avec ce film, mais Jules Stewart, la mamande Kristen le met en scène. Elle l’a écrit ainsi, avec un partenaire d’écriture. Kristen et moi aimons toutes les deux le projet, nous espérons que cela va se fairet, évidemment. Mais à part ça je ne sais pas quoi dire d’autre parce que nous n’avons pas une date de début et nous sommes en quelque sorte loin de cela pour l’instant elle et moi. Ainsi, au moins je sais quand mon emploi du temps est libre, peut-être quand le sien sera libre aussi. Mais nous voulons le faire. C‘est un grand projet et c’est une occasion pour moi de jouer quelque chose qui peut être plus loin de ma situation, et les gens n’auront plus l’occasion de dire qu’elle joue un rôle proche d’elle-même. […] Sauf dans Twilight, qui est également une autre bonne raison, je suis heureuse de faire partie du présent, en raison de l’exposition massive et la différence dans ce que je joue.Dans K-11 j’arriverai à jouer un rôle si différent de moi et je joue toujours des rôles différents de moi. En fait, Rosalie est la plus proche chose que j’ai jamais joué pour moi. Cela dépend de la façon dont vous regardez, mais en terme de protection de sa famille, et la façon dont elle est amoureuse je lui ressemble, et non pas d’une manière condescendante, dans un âge mûr, sage, comment elle peut regarder le tableau d’ensemble et voir ce qu’il y a de mieux pour elle et sa famille. Et j’ai l’impression que c’est le rôle que j’ai toujours joué de la sorte.

Source

Publicités

Une Réponse to “Nikki Reed: Interview et photo pour Venice Magazine”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Nikki Reed : photos pour Venice Magazine « Mania Twilight : Le Blog - 9 janvier 2010

    […] Reed : photos pour Venice Magazine Après l’interview de Nikki (ici), voici de nouvelles photos du shoot pour Venice Magazine par Patrick […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s